HomeCrash-test16h : Snaccident.

16h : Snaccident.

16h. Vous avez FAIM. Vous avez bien essayé de manger vos doigts, votre stylo, un chewing-gum…

Comme on se doute que vous n’avez pas 1 poignée de baies de goji et 4 amandes dans votre sac, on a classé pour vous les pires et meilleurs snacks des distributeurs.

  • Notre premier choix : la gaufre de Liège (sans chocolat). Elle cale et offre le réconfort régressif nécessaire à un long après-midi au bureau. Du haut de ses 198 calories, c’est elle qui s’en sort le mieux sur le sucre (13,3g) et le gras (9,8g).
  • Le plus raisonnable : les 4 biscuits sésame (non bio) Gerblé. Ils sont très rassasiants (car riches en protéines et fibres) et apportent de la vitamine B (cerveau) grâce au germe de blé et du calcium grâce au sésame. Si vous engloutissez les 4 (vous engloutirez les 4, ne rêvez pas), ils seront plus caloriques (224), aussi gras (10g) mais un poil moins sucrés (8g) que la gaufre de Liège.
  • Le faux-pas : le paquet de 5 madeleines. Explosion diététique avec 360 calories et une avalanche de sucre et de gras. Ouste !
  • Chez les barres chocolatées : le Twix est le plus gras et le plus calorique (248) tandis que le Mars est de loin le plus sucré mais le moins calorique (202). Bref, kif kif.
  • Hors sujet : la barre chocolatée Spéciale K. Certes la moins calorique (85 calories), la moins sucrée et la moins de grasse. Mais, 50% de céréales et chocolat et 50% d’agglomérat d’ingrédients pas cool : elle n’est ni saine, ni rassasiante.

Le mot du grand jury Papillon : zappez le distributeur. Car on repassera côté calories, gluten, sucres raffinés et huile de palme. Quitte à se faire un snack : au prochain passage en boutique bio, shoppez une bonne vieille tablette de chocolat noir ou une friandise pas trop méchante à laisser à votre bureau.

Comme ça, demain à 16h : 0 snackastrophe.

*A éviter absolument (on ne va pas se faire des copains) : le paquet de chips Lays goût barbecue. Elles contiennent du glutamate de sodium, un exhausteur de goût qui stimule les neurones du cerveau empêchant le bon fonctionnement des mécanimes inhibateurs de l’appétit. En excès, ces excitotoxines excitent ou stimulent la mort des cellules nerveuses. Les M&Ms contiennent quant à eux du dioxyde de titane, une nanoparticule. Des chercheurs ayant prouvé l’influence de cette substance sur des troubles du système immunitaire et des lésions cancéreuses chez les rats, étudient encore leurs effets chez l’homme. On évite donc, par principe de précaution.

Article précédent
Article suivant
0 commentaires

METTRE SON GRAIN DE SEL