HomeToposLes conserves maison

Les conserves maison

Si on a bien appris un truc pendant la Fashion Week, c’est “qu’y’a plus d’saison ma p’tite dame“. À en croire les designers, on portera des doudounes en été et des cuissardes au printemps. Puisque c’est comme ça, nous, on a décidé qu’on allait manger des pêches en hiver. Et comment ? En faisant des conserves, pardi.

Qu’est ce qu’on met en boîte ?

Ni une, ni deux, on prend tout ce qu’on a sous la main et qui ne sera bientôt plus de saison : petits pois, aubergines, courgettes, haricots verts, poivrons, tomates, abricots, pêches, nectarines, fruits rouges, prunes… Et on les met en boîte ! Natures pour les légumes verts, en confitures pour les fruits rouges et jaunes, en compotes, en purées, en sauces, en coulis, en chutney pour le reste…

Les essentiels à connaître

Bien choisir son bocal : pour toutes les préparations cuisinées et les légumes natures, utilisez des bocaux en verre, avec un cercle en caoutchouc neuf et une fermeture métallique. Pour les confitures, dont la conservation se fait par le sucre, des bocaux en verre avec couvercle traditionnel (sans cercle de caoutchouc) suffisent.

Avoir une hygiène irréprochable : utilisez un plan de travail propre, nettoyez vos bocaux à l’eau savonneuse et surtout désinfectez les cercles en caoutchouc en les plongeant dans l’eau bouillante pendant 5 minutes.

Faire attention aux rebords : vérifiez toujours qu’il ne reste aucun résidu de nourriture avant de fermer les bocaux, pour assurer une bonne conservation.

Chopper le bon timing : versez les préparations cuisinées encore chaudes dans les bocaux. N’attendez pas qu’elles refroidissent.

Conserver des légumes natures (comme les haricots verts) : pensez à les blanchir au préalable puis callez-les bien serrés dans le bocal pour retirer un maximum d’air. Ajoutez ensuite la saumure (eau additionnée de sel : 30g/L).  Pour la saumure, utilisez une eau de bonne qualité (de source en bouteille ou filtrée, mais surtout non chlorée) et du sel gris de mer, non traité et sans additifs (éviter surtout les sels iodés ou fluorés). Enfin, ne versez la saumure dans les bocaux qu’une fois que le sel a complètement fondu dans l’eau.

Gérer le traitement thermique : utilisez une grande casserole, déposez un torchon au fond puis ajoutez les bocaux (le torchon permet de stabiliser les bocaux pour éviter qu’ils ne s’entrechoquent), recouvrez d’eau, portez à ébullition puis laissez frémir le temps indiqué sur la recette. Laissez refroidir naturellement (sans retirer l’eau de la casserole) puis séchez les bocaux et stockez-les au sec, à l’abri de la lumière.

Bonus healthy

Les conserves traditionnelles c’est pratique, mais ce n’est pas l’idéal pour préserver les qualités nutritives et vitaminiques des aliments, puisqu’il faut les cuire. Heureusement, il existe une technique très simple pour conserver des légumes crus en bocaux : la lacto-fermentation.

Pour en savoir plus, relisez notre article « Et si on se mettait à la lacto-fermentation ? »

Bon et pour les doudounes, on vous laisse gérer !

0 commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.