HomeToposDetox de sel

Detox de sel

Overdose de sel, je remplace par quoi?

5g par jour, pas plus: c’est ce que l’Organisation Mondiale de la santé recommande comme apport en sel. Bon bon bon, alors comment réduit-­on l’addition?

 1. On zappe les plats tout prêts. 
80% du sel que nous ingérons est contenu dans les produits manufacturés, des soupes en brique (pour certaines d’entre elles, une seule assiette apporte plus du tiers du sel que nous sommes censés consommer en une journée!) aux céréales du matin, en passant par les plats surgelés. Le sel est un exhausteur de goût bien pratique pour les industriels, car pas cher du tout. Si vous achetez un produit tout prêt (soyons honnête, ça dépanne), lisez l’étiquette à la loupe avant de faire votre choix. En plus des soupes en brique et des céréales du matin donc, soyez particulièrement vigilant à l’achat des biscuits apéritifs, chips, charcuterie et autres poissons fumés.

2. On jongle avec les super substituts.
Facile, il en existe plein. Les Japonais sont fans de gomasio, un mélange de graines de sésame grillées et de sel, qu’on peut acheter tout prêt dans les magasins bio ou faire soi­-même. Une autre idée: le furikake et ses adaptations occidentales: un mélange, cette fois, de gros sel et d’algues séchées.
Encore une option? La sauce soja ou le tamari (cousin de la sauce soja, ne contenant pas de blé), que certains fabricants proposent maintenant en version allégée en sel. De manière générale, avant de saler, usez et abusez des épices, des herbes et des condiments, qui relèvent les plats, mais pas les risques d’hypertension!

Les bénéfices
0 commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.