HomeToposEviter le mélangisme alimentaire

Eviter le mélangisme alimentaire

Si jamais un obsessionnel des « super bowls » (ces bols ultra-composés) ose vous narguer avec son tralala de super-aliments aux noms super-farfelus : rabrouez-le en lui disant qu’il se sentira bouffi tout l’été.
Na.
Car que ce soit pour peaufiner son “summer body” (J-quelques semaines, on vous le rappelle), pour se sentir plus léger, de meilleure humeur ou avoir un teint frais : moins on mélange d’aliments, mieux c’est. Même si ça fait moche sur Instagram.

Explications. 

Glucides, lipides et protéines sont digérés différemment : à des temps différents, des endroits différents et grâce à des liquides et enzymes différents.
Melon en entrée + viande avec céréales et légumes en plat + fromage + fruits frais = joyeux bordel digestif.
Rajoutez à cela des repas pris sur le pouce sans être bien mastiqués et c’est le pompon : somnolence, ballonnements, gaz, crampes d’estomac et… prise de poids.

Votre challenge de l’été : simplification des assiettes selon les 5 principes suivants. 

  • Les légumes verts (cuits ou crus) vont avec tout.
  • Les protéines animales ne vont qu’avec les légumes verts et, à petites doses, les amidons faibles (potiron, pomme de terre, patate douce, manioc). Pour perdre du poids, retirez sur une courte durée les amidons faibles.
  • Les protéines végétales (type lentilles, oléagineux…) vont bien avec les céréales (comme d’hab, on évite un maximum le gluten des pâtes) et/ou amidons faibles.
  • Les fruits frais collent pas trop mal avec les fromages frais tels que le yaourt, la faisselle, ou le chèvre frais. Mais l’idéal est de les prendre en dehors des repas.
  • Et puis… on se répète mais : mâchez et veillez à prendre vos repas dans une petite bulle en dehors du stress du boulot.

Votre tube digestif vous dira merci.

Article précédent
Article suivant
0 commentaires

METTRE SON GRAIN DE SEL