HomeToposLes graines de chia

Les graines de chia

Pour être honnête, le seul vrai problème avec cette petite graine, c’est son nom. Non?

Chia, késako? La salvia hispanica -son petit nom latin- est une plante d’Amérique centrale de la famille des sauges (lointaine cousine, donc, de celle dont on fait notre tisane). Physiquement proche du pavot, elle se rapproche de la graine de lin côté goût. C’est-à-dire qu’elle n’en a presque aucun. Ah… une dernière chose : vu que ce mot vient d’une langue amérindienne, on le prononce un peu comme on le sent. Personnellement, on préfère « kia » à « chia », qui évoque le passé simple d’un verbe peu élégant.

Pourquoi c’est la nouvelle mascotte? Parce qu’elle a une composition presque trop belle pour être vraie! Très riche en fibres (38g aux 100g – rappel: on est censé consommer environ 30g de fibres par jour!), en oméga-3 (ces bons acides gras représentent près de 70% des lipides contenus dans la graine), en phosphore, en calcium (ah oui, parce qu’on avait oublié de vous dire: il n’y a pas que dans les produits laitiers qu’on trouve du calcium ) et en polyphénols antioxydants… c’est la power food par excellence.

C’est quoi le loup? Il n’y en a pas! Comme tous les ingrédients très riches en fibres, il faut consommer les graines de chia avec modération. Mais vu leur texture et leur forme, on est davantage tenté d’en saupoudrer une cuiller à café sur une salade ou d’en verser la même dose dans un smoothie que d’en avaler des sachets entiers… Dernier avantage du chia: contrairement aux graines de lin, qu’il vaut mieux laisser tremper pour optimiser leur digestion, on peut consommer le chia comme on veut, entier, moulu, sec ou humidifié.

Une recette facile? le chia pudding, excellent pour le petit déjeuner (ou le dessert)

Latest comment