HomeToposHuile d’olive du marché : comment la choisir ?

Huile d’olive du marché : comment la choisir ?

Aaaah, l’été, le sud, les cigales, le plaisir de faire son marché pour y dénicher de bons produits méditerranéens… Mais derrière cette huile d’olive à l’apparence prometteuse, se cache peut-être un liquide moins ragoûtant. Comment en avoir le cœur net?

C’est quoi le problème? Certains réseaux peu recommandables se sont fait une spécialité de la contrefaçon d’huile d’olive. Un joli bidon au look rétro, une bouteille à l’aspect artisanal… mais à l’intérieur, une mixture qui contient un mélange d’huile d’olive plus ou moins fraîche et d’autres huiles végétales, tournesol, colza, grignons (les résidus solides d’olives déjà pressées…). En dehors de tout trafic, il est difficile de juger de la qualité d’une huile à son aspect… ou à son prix.

Alors comment faire le bon choix?
1. Soyez vigilant sur le contenant. Il doit s’agir d’une bouteille de verre foncé (transparent, il ne protège pas l’huile de la lumière, qui rancit ou vieillit plus vite) ou d’un bidon métallique, dans tous les cas hermétiquement scellés. Le bidon est en plastique? Evitez car certaines particules contenues dans le plastique pourraient migrer dans l’huile.
2. Optez pour une huile « vierge extra » dotée d’une AOP (Appellation d’Origine Protégée, reconnue au niveau européen) ou d’une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée, label national) qui limitent grandement le risque de fraude. En France, il existe sept AOP et une AOC : AOP huile d’olive de la vallée des Baux-de-Provence, AOP huile d’olive d’Aix-en-Provence, AOP huile d’olive de Nîmes, AOP huile d’olive de Nyons, AOP huile d’olive de Haute-Provence, AOP huile d’olive de Nice, AOP huile d’olive de Corse, et enfin AOC huile d’olive de Provence. D’autres pays producteurs d’huile vierge extra décernent des AOP ou équivalent : l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la Grèce. Bon à savoir toutefois : l’Italie est le terrain de jeu des trafiquants (ses statistiques parlent pour elle, puisque le pays exporte plus d’huile d’olive qu’il n’en produit… c’est qu’il y a un loup !). Une dernière chose : l’IGP (pour Indication Géographique Protégée) est un label moins exigeant, puisqu’il garantit que certaines étapes de l’élaboration de l’huile –mais pas toutes- se sont faites sur le terroir.
3. Ne vous fiez pas à l’adresse indiquée sur la bouteille. Elle donne les coordonnées du responsable de la commercialisation de l’huile, pas de son producteur, ni de son extracteur.

Les bénéfices
0 commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.