HomeToposLes huiles essentielles

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles

Printemps par ci, printemps par là… Mouais, on a surtout l’impression que le printemps nous nargue, et bien comme il faut. Parce qu’en vrai, on a toujours le col remonté jusqu’aux oreilles et le moral à moitié dans les chaussettes.

À la rédac, on a une botte secrète pour rameuter le printemps dans vos assiettes. Elles boostent toutes les saveurs, elles sont bourrées de vertus, il y en a toujours une qu’on n’a pas goûté… Dites bonjour aux nouvelles stars de vos placards, les huiles essentielles!

Haut les mains!
Les huiles essentielles sont TRÈS puissantes, alors allez-y en douceur. Ce serait bête de gâcher un plat avec une goutte de trop. Commencez donc par verser une goutte, goûtez, et ajustez si besoin, toujours goutte par goutte.

Mélangez vos huiles essentielles dans un corps gras (huile, crème ou jaune d’oeuf) ou un sucrant (sirop d’agave, sirop d’érable) avant de les glisser dans votre préparation. Surtout, ne versez jamais vos huiles essentielles directement dans de l’eau, du lait ou une soupe, le mélange ne se ferait pas (les huiles essentielles ne sont pas hydrosolubles).

Le top 5

L’huile essentielle de basilic exotique (ocimum basilicum): pour mettre du soleil dans vos vinaigrettes. 1-2 gouttes suffisent pour une vinaigrette de 4 personnes, ou alors directement dans votre bouteille d’huile pour l’aromatiser.

L’huile essentielle de citron (citrus limonum): pour relever n’importe quel plat sucré, salé, chaud ou froid. De la fraîcheur et du peps en bouteille.

L’huile essentielle de cumin (cuminum cyminum): pour la touche orientale qui va rehausser les plats caliente.

L’huile essentielle de citronnelle (cymbopogon nardus): pour sa saveur exotique, pardi. Elle s’acoquine à merveille avec le tamari, le citron, la menthe, la coriandre ou l’huile de sésame.

L’huile essentielle de vanille Bourbon (vanilla planifolia): pour apporter de la douceur à vos desserts.

Prévenez vos papilles, ça va swinguer.

BONUS

3 recettes qui en jettent

Des cocktails aux huiles essentielles: les huiles essentielles se mélangent très bien avec l’alcool (champagne, vin blanc, cognac). À vous les cocktails qui dépotent ! À consommer avec modération, of course.
Des sirops aromatisés: pour changer un peu des sirops industriels. Dans un flacon de 500 ml de sirop d’érable, versez 10 à 20 gouttes d’huile essentielle, en fonction de sa puissance. Par exemple: 10 gouttes d’huile essentielle de menthe = 15 gouttes d’huile essentielle de citron = 20 gouttes d’huile essentielle d’orange.
Des desserts fleuris: pour des desserts aussi subtils que délicats, mettez le grappin sur l’huile essentielle de lavande (lavandula ou vera uniquement), de rose de Damas, d’ylang-ylang, de géranium bourbon ou de bergamote.

Quelques précautions à prendre
– Attention, toutes les huiles essentielles ne sont pas comestibles. Certaines sont toxiques, notamment celles qui contiennent du camphre, une substance toxique à haute dose, comme la lavande aspic. Vérifiez toujours qu’elles conviennent à l’usage alimentaire.
– L’usage des huiles essentielles est déconseillé pour les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes épileptiques et les enfants de moins de 6 ans.

Article précédent
Article suivant
0 commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.