HomeToposLa rhubarbe, on en fait quoi ?

La rhubarbe, on en fait quoi ?

Au printemps, cet animal bizarre et long sur pattes prolifère sur les marchés. Promis, juré, il veut votre bien. Il suffit de l’apprivoiser.

1. Comment ça marche, ce machin ?
Les feuilles, aussi grandes que des oreilles d’éléphant d’Afrique, ne sont pas comestibles. On se concentre donc sur les tiges. Pour être consommées, celles-ci doivent être pelées à l’économe (sauf si elles sont très jeunes et très tendres), et cuites.

2. Pourquoi c’est si bien ?
Parce que la rhubarbe est peu calorique (environ 25 kcal/100 g, quand elle n’est pas sucrée du tout), riche en vitamine C (on l’aurait deviné, vu son goût bien acide) et en fibres, qui limitent l’absorption des lipides. Côté minéraux, elle apporte pas mal de potassium (environ 250 mg/100 g) et du calcium (comme quoi, on n’en trouve pas que dans les produits laitiers !).

3. Et on la dompte comment ?
Dans une soupe de fruits, mi-fraise, mi-rhubarbe ; sous forme de petites chips (une tige taillée à la mandoline, légèrement saupoudrée de cassonade, et passée au four chaud -200°- pendant quelques minutes) ; en coulis sur un yaourt de chèvre ou de brebis ; ou même, version salée, en potage, comme l’oseille.

Les bénéfices
Article précédent
Article suivant
0 commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.