HomeCrash-testLa tartine beurrée

La tartine beurrée

Vous avez testé l’açaï bowl, le toast d’avocat, le curcuma latte double dose d’huile de coco ou la barre crue et vous avez pris 10kg ?

Cette rentrée faites simple. Au petit dej, revenez à la bonne vieille tartine beurrée et tout rentrera dans l’ordre.

On vous explique.

Le beurre, pourquoi c’est pas si méchant ? 

Persécuté pendant des décennies il a pourtant plein de bonnes choses à apporter, uniquement consommé cru.

  • Déjà, le gras, c’est bon pour la santé et pour la ligne.
  • Il est une excellente source de vitamine A (très bien assimilée par la présence de gras), indispensable pour protéger les os (les dents notamment), la vision et lutter contre les infections.
  • Il apporte également de la vitamine D, clé pour le bon fonctionnement du système immunitaire et pour fixer le calcium.
  • Bien qu’il comporte majoritairement des graisses saturées (limiter la consommation à 20g par jour), il propose des graisses mono insaturées (oméga 9) qui jouent un rôle important dans la structure des membranes cellulaires du système nerveux. C’est pas rien.
  • Le must est de le choisir bio au lait cru car la pasteurisation zigouille une partie des vitamines et enzymes présentes dans le lait cru.
  • Même pas on parle des margarines hydrogénées tellement elles sont mauvaises pour la santé (bourrées de gras trans, d’additifs et de conservateurs).

Bien choisir sa tartine

C’est là que tout peut basculer. Un pain baguette tout blanc ou un pain de mie, c’est l’index glycémique qui s’envole, la cellulite qui se pointe, et le gluten qui vient mettre son grain de sel.

Un pain complet classique à la levure ? Il contient dans son enveloppe de l’acide phytique qui empêche l’assimilation du calcium, du magnésium, et d’oligo-éléments tels que le fer, le cuivre, le zinc…

Du coup, préférez systématiquement le pain au levain. Sa longue fermentation active la phytase, un enzyme qui détruit l’acide phytique.

Le must est de se fournir en pain au levain bio avec des farines anciennes telles que le petit épeautre, ou mieux, le pain essène. Mais c’est un peu pointu au petit dej alors allez-y pas-à-pas.

Deux tartines beurrées et un café. Ça c’est bien nous.

Les bénéfices
Article précédent
Article suivant
0 commentaires

METTRE SON GRAIN DE SEL