HomeToposLE récap’ qui manquait

LE récap’ qui manquait

Rentrée déchainée + premières pluies : on vous voit d’ici commencer à filer une mauvaise céréale. Rapport au sandwich baguette-mayo-pastrami englouti devant l’ordi ou la pizza du lundi soir qui jette l’éponge.

On remet de la discipline dans vos placards en deux temps 7 céréales sans gluten.

Les must-have

  • Le riz

Riz sauvage, riz complet, riz rond, sticky rice, riz gluant, mélanges de riz (jetez un œil aux créations Autour du riz en boutiques bio), en pilaf, risotto, boulettes, en desserts ou en farine. C’est un BFF. Riche en vitamines B (énergie), minéraux, et amidon, il régale les appareils digestifs chiffonnés et s’acoquine avec absolument tout.

  • Le quinoa

Le premier de la classe. Ultra digeste, bourré de protéines, impec’ sur les acides aminés et riche en fibres, il est l’ange gardien de ceux qui limitent les protéines animales. On le consomme classiquement, cuit à l’eau, ou version flocons dans un porridge et soufflé dans un granola bien crunchy.

  • Le sarrasin

Il a ce goût caractéristique des week-ends pluvieux à Saint-Malo. Très reminéralisant, il contient les principaux acides aminés. Of course on en fait des galettes ! Ou des palets bretons au caractère bien trempé (à la margarine).

Les branchées

  • Le maïs

On n’en abuse pas, on le consomme bio et français. Riche en sucres et amidon, il est pauvre en fibres et protéines. Mais bon, il est ébouriffant dans une soupe maïs-cajou ou dans sa version polenta : soit crémeuse, soit rôtie au four en palets, ou encore en gâteau de semoule miel-fleur d’oranger à la libanaise.

  • Le millet

Son goût assez neutre en fait un substitut pas compliqué au riz et à la semoule. Riche en vitamine A, minéraux (silice et fer), il est un allié pêche d’enfer et os costauds. On étonne les céréales-sceptiques avec des makis tout dorés ou pourquoi pas un porridge de millet sucré ?

Les pointues

  • L’amarante

Domptez-la urgemment ! La coquette colorée (du doré au prune) déboule du Mexique où elle s’invite depuis toujours dans les plats traditionnels. En haut du podium des céréales bourrées de protéines, elle est également hyper généreuse en vitamines, minéraux et fibres, et booste n’importe quelle assiette. Ses grains sont plus petits que ceux du quinoa. Un peu collante après cuisson, l’amarante est idéale pour lier les ingrédients des galettes végétales.

  • Le fonio

C’est le petit frère du quinoa. Principalement cultivé en Afrique, il est un rival de taille pour les pâtes et le riz, car il cuit aussi vite qu’eux, mais il leur dame le pion côté nutriments : protéines, fibres, fer, calcium, acides aminés (cystine et méthionine).

On prépare un beau saladier de céréales sans gluten chaque dimanche et on en use et abuse à toutes les sauces durant la semaine.

Alors vous voyez : vous avez l’embarras du choix !

Ps : contiennent du gluten : notamment le blé (froment, épeautre, kamut), l’orge, le seigle et l’avoine.

Article précédent
Article suivant