HomeToposLe régime Pegan

Le régime Pegan

La dernière tendance food tient à une simple addition: Paléo + Vegan = Pegan. Facile à suivre, équilibré, le péganisme serait le compromis idéal entre les régimes vegan et paléo. Décryptage.

Carte d’identité
Le régime pegan consiste principalement en une alimentation bio et brute. Dans la cuisine des pegans, on trouve des fruits et légumes en veux-tu-en-voilà, qui constituent 75% de leur alimentation. Un peu de protéines animales maigres, comme du veau, de la volaille, des œufs, du poisson et des crustacés, toujours bio et élevés en plein air. Et des bonnes graisses, comme de l’avocat, des olives ou des oléagineux, source d’Oméga 3.
De temps en temps, les pegans se mettent quelques graines sous la dent, des cérérales complètes sans gluten (riz complet, quinoa…) et des légumineuses. Exit les produits laitiers, le sucre blanc, les produits transformés comme les gâteaux industriels, les plats préparés ou les sauces toutes faites, et le soja, qui peut être un perturbateur hormonal.

Tout bon?
Bon. Le peganisme n’est finalement pas bien différent d’un régime flexitarien sain. C’est un mode d’alimentation qui ne plaisante pas sur la qualité des produits et surtout de la viande. En tout cas, cette tendance encourage des changements très positifs par rapport au régime omnivore occidental. L’importance des fruits et légumes, la qualité des aliments, l’accent sur les Oméga 3, la diminution des protéines animales et surtout de la viande rouge… Autant de principes qu’on voudrait voir appliquer partout. Même l’absence de produits laitiers ne pose pas problème, comme on en parlait là, et .

Go pegan!

Article précédent
Article suivant
0 commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.