HomeBattlesLes vinaigres

Les vinaigres

Printemps = déjeuners à rallonge au soleil avec des copains. Déjeuners à rallonge au soleil avec des copains = salades complètes, légères, goûtues et pas prise de tête.

Votre seule tracas : ne pas vous planter de vinaigre. Un mauvais choix et tout votre programme santé/légèreté part à vau-l’eau.

Les bienfaits du vinaigre, toutes espèces confondues (vin, riz, cidre…) : 

  • Il aide à réguler la glycémie dans le sang, favorise la sensation de satiété et la perte de poids.
  • Il baisse la tension et fait office d’anti-migraine efficace.
  • Il est antiseptique, antibactérien, antifongique.
  • Il est riche en potassium (diurétique), phosphore (anti-crampes et transport de l’oxygène au cerveau) et antioxydants (anti-viellissement).

En revanche… il est acide et acidifiant. Pas cool pour les personnes souffrant de brûlures d’estomac.

L’escroc : le vinaigre balsamique

Traditionnelement, il n’est pas obtenu comme les autres vinaigres par fermentation alcoolique mais en faisant cuire le moût du raisin.

Le hic de cette méthode, c’est qu’elle concentre les sucres et qu’on retrouve donc 22g de sucres au 100g contre 0,4 pour le vinaigre de cidre.

Le deuxième hic, c’est que l’appellation « vinaigre balsamique » n’est pas réglementée. On trouve donc tout et n’importe quoi, comme – très souvent – des vinaigres balsamiques colorés à l’aide d’un petit caramel bien chimique et qui en plus coûtent un bras et un oeil.

Si vous voulez vous faire plaisir, choisissez une bouteille mentionnant « aceto balsamico di Modena » avec l’IGP mentionnée et vérifiez bien que « moût de raisin » apparaît bien en tête de liste des ingrédients.

Le top : le vinaigre de cidre 

ça fait depuis belle lurette que le vinaigre de cidre est utilisé pour se prémunir contre les maladies (notamment contre la Peste !).

Il est anti-cholestérol (grâce à la pectine), aide en cas de digestion difficile (ballonnements, lourdeurs, intoxication alimentaire, diarrhée…).

Choisissez-le bien bio, sans prendre peur du dépôt au fond. Il est normal et prouve que le vinaigre est encore riche en nutriments et enzymes.

L’entre-deux : le vinaigre de vin 

Franchement celui-ci… il n’a pas grand intérêt. Moins gourmand que le balsamique (de qualité !) et moins bienfaisant que le vinaigre de cidre, on essaie de lui tourner le dos. Surtout qu’il contient souvent pas mal de sulfites et de stabilisants (E414 par exemple), des substances allergisantes. Le vinaigre de vin est enfin bien plus acidifiant que le vinaigre de cidre.

Vos salades d’été ne tourneront plus au vinaigre.

Article précédent
Article suivant
0 commentaires

METTRE SON GRAIN DE SEL