HomePortraitLili Barbery-Coulon

Lili Barbery-Coulon

Ex-journaliste beauté, Lili Barbery-Coulon fondatrice du blog lilibarbery.com a sorti son premier livre : Pimp My Breakfast aux Editions Marabout en avril 2018. Dédié au petit déjeuner, cet ouvrage de près de 200 pages réunit des conseils anti diktat nutritionnels, une cinquantaine de ses recettes ainsi que ses adresses préférées pour petit déjeuner à Paris et à travers le monde !

 

1 – Quelle relation entretenez-vous avec la nourriture ? (Plutôt amour vache, entente cordiale, ou relax max ?)

J’ai longtemps été en conflit avec la nourriture et avec mon corps. Il m’aura fallu des années pour atteindre l’équilibre et entendre les messages de mon corps. Aujourd’hui, je peux dire qu’on s’entend plutôt bien la nourriture et moi 🙂

 

2 – Quelle est votre orientation personnelle (non, ni sexuelle, ni religieuse) : plutôt tradi, flex ou vegan orthodoxe?

Je ne suis pas vegan mais je ne mange plus de viande depuis quelques mois. La plupart de mes repas sont végétariens mais il m’arrive de manger du poisson. Je ne suis pas du tout une “vegan orthodoxe”, j’essaie surtout de respecter mes besoins et mes convictions écologiques.

 

3 – Qu’est-ce que vous voudriez changer mais que vous n’avez pas encore réussi à changer (par flemme, manque de temps, connaissance…) ? 

J’aimerais réduire encore ma consommation de poisson. J’adore les produits de la mer mais je me questionne sur plusieurs points. D’abord sur le plan écologique, j’ai été très alarmée en écoutant les prédictions de l’association Parley for The Oceans au sujet de la fin de la pêche commerciale dans quelques décennies seulement. Le nombre d’espèces menacées augmente chaque année, ça me coupe le plaisir des sushis que j’ai toujours adorés. Par ailleurs, je n’ai pas toujours la bonne réponse concernant les provenances et la garantie de la pêche responsable et durable. Enfin, il y a aussi un point santé: on sait que de nombreuses espèces sont extrêmement polluées. Bref, toutes ces questions sont compliquées et on ne trouve pas toujours une réponse simple. En plus, j’adooooore le poisson…. qu’il soit cru ou cuit…

 

4 – Quel est le pêché mignon dont vous n’arriverez définitivement jamais à vous passer ?

Le chocolat, la chantilly, les glaces… je continue? Je suis une vraie gourmande et même si j’essaie d’être raisonnable avec ce qui est sucré, je ne pourrai jamais y renoncer complètement.

 

5 – Quelle est votre recette (healthy) tadaaaaa ?

des courgettes farcies aux pois chiche, aux noisettes et au tahin.

Le problème, c’est que je prépare toujours ma farce au pif, en goûtant au fur et à mesure…. En tous cas, c’est une super entrée et si on trouve des courgettes rondes, c’est très joli dans une assiette sur un lit de feuilles vertes et de fleurs comestibles.

Pour 4 personnes (le tout bio bien sûr):

– 4 petites courgettes rondes

– 150 gr de pois chiche cuits

– du tahin de sésame blanc jean hervé

– 120 gr de noisettes

– des graines de courge aussi

– un gros oignon

– du tamari

– sel, poivre

Lavez, et épluchez les courgettes en laissant des rayures de peau apparente. Plongez les courgettes dans l’eau bouillante et laissez les cuire 5 minutes max. Egouttez les aussitôt. Préchauffez le four à 200 degrés. Mixez les pois chiche et mélangez les dans un bol avec les noisettes concassées, les graines de courge, et ajoutez quelques cuillères à soupe de tahin (il faut goûter, quand ça vous plait, arrêtez mais allez-y mollo avec la pâte de sésame, c’est délicieux mais très gras). Faites rissolez l’oignon coupé en petits morceaux dans un peu d’huile d’olive. Puis ajoutez l’oignon à la farce, un peu de tamari (la version allégée en sel), salez peu et poivrez. Creusez l’intérieur des courgettes à l’aide d’une cuillère à café. Remplissez le creux avec la farce répartie dans les quatre courgettes. Posez-les sur une plaque recouverte d’un papier de cuisson. Enfournez 15 à 20 minutes au four à 200 degrés. Deposez chaque courgette dans une petite assiette sur un lit de pousses vertes assaisonnées, ajoutez quelques fleurs comestibles sur le haut de la courgette. C’est prêt !

Article précédent
Article suivant
0 commentaires

METTRE SON GRAIN DE SEL