HomeToposFocus sur la prune grenadine

Focus sur la prune grenadine

Parmi les 2000 variétés de prunes qui existent dans le monde et la quinzaine que l’on peut trouver en France, il y en a UNE qui nous plait plus que les autres. Elle est ronde, porte une jolie robe rouge et question gourmandise, elle ne nous déçoit jamais. Présentations avec la plus girly des prunes, la prune Grenadine.

Carte d’identité d’une It-prune

La prune Grenadine est rouge grenat. Sa peau est légèrement acidulée, sa chair ferme, sucrée et juteuse. Son parfum rappelle celui de la grenadine, d’où son p’tit nom. La Grenadine est parfaite pour être grignotée telle quelle, en en-cas, crue… un peu comme un bonbon. Mais comme les autres variétés, on peut aussi l’utiliser en cuisine, dans des préparations sucrées (smoothies, compotes, confitures, pâtisseries…) et même pour des plats sucrés-salés auxquels on voudrait apporter une note fruitée (en salade, rôtie, en chutney, dans un mijoté…).

 

Recette du smoothie Grenadine (pour 1 verre) : mixez 1 banane avec 200 ml de lait d’amande, 4 prunes grenadine, 2 dattes dénoyautées et 1 pincée de cannelle.

 

Astuce beauté d’une It-prune

La nature a tout prévu ! Certaines variétés de prunes sont recouvertes d’une voile blanc, qu’on appelle la pruine. C’est une cire naturelle qui protège le fruit des agressions extérieures, notamment le soleil. La pruine est donc le signe d’un bon ensoleillement du fruit.

 

Rappel

La saison des prunes court de juillet à octobre, profitez-en maintenant ! Chaque variété possède des qualités bien particulières, en termes de goût, de texture, de forme et de couleur : à vous de les goûter pour trouver votre préférée. En France, les plus connues sont la Mirabelle, la Reine Claude et la Quetsche. Pour plus d’infos nutritionnelles et d’idées recettes, (re)découvrez notre article « Les prunes comptent pas pour des prunes ».

 

Des prunes comme celle-là, on en voudrait tous les jours.

 

BONUS 

D’où vient l’expression « pour des prunes » qui signifie « pour rien » ? 

Au XIIe siècle, les croisés français rentrent de Syrie sans avoir remporté une seule bataille. La seule chose qu’ils ramènent est une nouvelle variété de prune, la prune de Damas. Cette compensation n’aurait pas du tout plu au roi (sans blague), qui se serait moqué d’eux en leur reprochant de n’être allés à la guerre que pour des prunes.

Article précédent
Article suivant
0 commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.