HomeRecettes SucréesLes prunes comptent pas pour des prunes

Les prunes comptent pas pour des prunes

Reine-claude, mirabelle, quetsche… Septembre marque la pleine saison des prunes. Rangez vos mouchoirs, ça fait une bonne raison de ne pas pleurer la fin de l’été.

La plus sweet: la mirabelle. Elle est mini (15 g/fruit en moyenne), mais elle fait le maximum, avec ses 12 g de sucre aux 100 g, ce qui en fait une parfaite collation quand on a une petite baisse de forme (on ajoute une poignée de noisettes, et là, on est vraiment bien!). Et avec ses 200 µg de béta carotène/100 g, elle partage volontiers sa bonne mine avec celui qui l’ingère. Une idée de recette? Un plat chaud sucré-salé, comme un poulet aux mirabelles, tiens! Dans une poêle anti-adhésive, faites revenir un oignon émincé et 150 g de mirabelles. Laissez réduire, puis ajoutez deux blancs de poulet bio ou label rouge détaillés en dés ou en lanières. Assaisonnez avec de la fleur de sel, du curcuma et un trait de Tabasco. C’est prêt, et encore meilleur avec du riz sauvage.

La plus royale: la reine-claude, puisqu’elle doit son nom à Claude, femme de François 1er à qui on offrit ce joli fruit venu d’Asie. Vert soutenu ou davantage dorée, elle est un peu moins calorique que la mirabelle (49 kcal/100 g contre plus de 60 pour la petite boule jaune) et contient, à faibles doses, un intéressant cocktail d’oligoéléments et de vitamines (des folates au fer, en passant par le potassium). Une idée de recette? Un smoothie d’automne: dans un blender, mélanger 5 ou 6 reine-claudes, 1 poire, 250 g de myrtilles, 1 petite grappe de raisin sans pépin et 1 cuillère à soupe de graines de chia (qu’on a laissé tremper 3 minutes dans un fond de verre d’eau très chaude), pour épaissir l’ensemble.

La plus stricte: la quetsche. 43 kcal taillées dans une chair plus ferme, seulement 8,5 g de sucre/100 g et pas mal de vitamine C pour cette fausse jumelle de la prune d’Ente (celle dont on fait les pruneaux). Une idée de recette? Une compote pomme-quetsche-zeste d’orange, avec moitié pomme (des reinettes si on aime la compote acidulée, des gala à faire cuire plus longuement si on l’aime sucrée), moitié prune et le zeste d’une orange bio. Pas besoin de rajouter du sucre, mais une gousse de vanille grattée sera très agréable, un trait d’eau de vie aussi, si on aime. Délicieux avec des petits sablés à la cannelle.

Le point commun de ces trois cousines? Des fibres (dont pas mal de pectines), pardi, à hauteur de 2% du poids total. Super quand on a l’intestin un peu paresseux. Mais attention à l’overdose (surtout pour les jeunes enfants)!

Les bénéfices
Article précédent
Article suivant
0 commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.