HomeToposTips bouillants spécial glow de printemps

Tips bouillants spécial glow de printemps

Et patatra…

On nous a filé le printemps (oui, en février…) et puis on nous le pique comme ça, sans prévenir.

Or, non, on ne ressort pas la choucroute. Mais le bouillon.

Vous nous remercierez quand le printemps sera vraiment là.

Le bouillon, 3 emplois : 

  • Pour parfumer les plats en sauce : risotto, pasta et céréales diverses.
  • Pour parfumer les plats froids : dans une vinaigrette ou saupoudré sur les assiettes. Dans ce cas privilégiez les bouillons en poudre. On peut par exemple le mettre dans une salière et la laisser sur la table pour ajouter une dose de bienfaits un peu partout.
  • Pour s’hydrater et se faire du bien : en tisane, idéalement avant les repas de midi et soir.

Dans les trois cas il est une mine de nutriments, un allié detox, un alcanisant (pour un bon équilibre de la flore).

Bouillon maison vs bouillon industriel

  • On s’en doute, le bouillon qui fait du bien n’est pas le cube Knorr qui donne un goût sorti de nulle part à la blanquette et qui bouche les artères. Ni même tout bouillon industriel. Ceux-ci devraient s’appeler « catastrophe » et sont composés d’exhausteurs de goûts (genre glutamate), de sirop de glucose, d’arômes artificiels, de colorants de synthèse, de graisses saturées (dont l’huile de palme), de sucres, d’allergènes et d’une tonne de sel. Miam miam miam.
  • Les bouillons bio sont mieux, car dépourvus de pas mal de substances nocives, mais restent chargés en sel, graisses saturées et sucres et contiennent rarement plus de 15% de légumes.
  • Cependant, il existe des bouillons nouvelle vague en poudre ou carrément en sachets comme les tisanes à la composition impec et aux saveurs vraiment alléchantes : allez voir du côté de Bendhi (bouillon « L’indien » aux tomates et épices), de Sol Semilla (« Cuisine vitale » au maca et curcuma), ou de Chic des plantes (« Le Robuste » au shiitake, radis noir et oignons).
  • Pour les courageux, le bouillon maison c’est top : on fait bouillir puis frémir longuement légumes ou carcasses de poulet ou crustacés dans de l’eau avec un tas d’aromates (thym, oignon, ail, laurier…) et zou ! Vous pouvez le conserver dans des bacs à glaçons au congélateur.

Le bouillon de poulet, un hit beauté/santé pour le printemps 

Le bouillon de carcasse de volaille est une source inégalée de collagène, un shot de potassium, phosphore, silicium, soufre, calcium, magnésium. Il apporte aussi un peu de gélatine. Le tout sous une forme ultra-assimilable. Un cocktail de feu pour retrouver une peau lisse, souple, fraîche et pour protéger la muqueuse intestinale.

Ce week-end vous ne bullerez pas au soleil mais vous bouillonnerez en préparant les beaux jours.

Les bénéfices
Article précédent
Article suivant
0 commentaires

METTRE SON GRAIN DE SEL