HomeRecettes SaléesLe tofu en mieux

Le tofu en mieux

Le tofu en mieux

On vous entend d’ici. Le tofu c’est fade, le tofu ça n’a pas de goût… Bla, bla, bla. Bon, vous n’avez pas totalement tort, sauf que le tofu ne se consomme PAS nature. A moins de goûter la crème de la crème du tofu, dans certains restaus gastronomiques, au Japon… Tellement fondant qu’il se déguste seul. C’est dire.

Non, le tofu est un ingrédient tout terrain, ultra pratique en cuisine végétale, qui peut se targuer de ressembler comme deux gouttes d’eau à la crème ou même à des œufs, si on le prépare bien.
Suffit de choper le coup de main.

La vérité sur le tofu
Il existe deux sortes de tofu: ferme ou soyeux.
Le tofu soyeux est mou. Il est parfait pour réaliser des mousses, des entremets, gâteaux, quiches ou certains fromages végétaux. En gros, il remplace très bien les œufs et la crème.
Le tofu ferme, lui, se dévore plutôt mariné, assaisonné, poêlé, laqué, grillé… En boulettes, en galettes ou comme base pour les fromages végétaux. Tout terrain, on vous dit. Ce type de tofu se vend nature ou aromatisé – fumé, au tamari, aux fines herbes… au choix. C’est une vraie éponge: il absorbe bien les saveurs des aromates ou d’une marinade. Pressez-le bien avant de l’utiliser, pour retirer l’excédent d’eau qu’il contient. Ensuite, coupez-le en petits dés ou en fines lamelles.

Cas pratique
Pour dompter le tofu, il faut se jeter à l’eau. À vos marques, prêts…

Recettes avec du tofu ferme:
Carpaccio de légumes & tofu mariné
Foie gras végétal
Poêlée forestière au pâtisson
Petits pois cantonnais revisités
Ricotta végétale

Recettes avec du tofu soyeux:
Quiche vegan aux poireaux
Mousse cacao vegan
Lassi Relaaax, pêche rooibos
Tartelettes à la clémentine
Clafoutis prunes myrtilles
Madeleines vegan au baobab
Petits pots de crème et fruits

Le bonheur est à portée de bouche.

Piqûre de rappel
On en parlait ici, le soja n’a pas toujours tout bon pour la santé. Alors, on limite. On en prend de temps en temps uniquement, et si possible on lui préfère le soja sous sa forme «fermentée», un procédé qui le rend bien plus digeste. Car attention: dans le cas du tofu, le soja n’est pas fermenté, c’est du lait de soja caillé. Il reste donc aussi indigeste et peu adapté à nos enzymes occidentales que le lait ou les yaourts!  Alors on oublie le lait ou le yaourt de soja, on utilisera plutôt en cuisine de temps à autres, pour certains préparations, du tofu ferme ou soyeux, ou du tempeh.

Article précédent
Article suivant
0 commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.