HomeToposTopo : la ricotta

Topo : la ricotta

Finalement vous faites presque une bonne action quand vous tartinez vos tartines de ricotta à l’huile d’olive et aux herbes, quand vous vous ruez sur une plâtrée de ravioli ricotta-épinards ou sur des crêpes fourrées ricotta-framboise.

Parce qu’avec la ricotta, rien ne se perd, tout se transforme.

Fromage 0 déchet, étant issu de la récup du petit lait issu de la fabrication d’un premier fromage. Ce petit lait – qui répond au doux nom de lactosérum – est notamment le liquide qu’on retrouve en surface des yaourts.

Un ami dans la famille des fromtons. 

  • Bien que le plus fréquemment produite à partir de lait de vache (on la trouve aussi de brebis ou de chèvre mais c’est pointu), la ricotta fait partie des fromages les plus digestes. Sauf évidemment dans les cas d’allergies ou d’intolérances sévères au lactose.
  • Elle est faible en matière grasse (ouééé !), bien plus que le fromage de chèvre frais par exemple, avec 13g contre 21g au 100g.
  • Elle est pauvre en sel, à raison de 84mg de sodium au 100g contre quand même 368mg pour le chèvre frais.
  • Elle est riche en calcium et phosphore : les indispensables d’un squelette bien costaud (même si on sait que le calcium des produits laitiers est moins bien assimilé que celui provenant des végétaux).
  • Elle représente un bon apport de vitamine A : importante pour une bonne vue, notamment.
  • Elle apporte du zinc : anti-oxydant de choc, booster du système immunitaire et de la fertilité.
  • Elle est enfin très riche en protéines. Certaines d’entre elles, comme la leucine, stimule la prise de masse musculaire et améliore la performance physique.

Bref, si vous devez craquer pour un fromton, craquez pour la ricotta.

Article précédent
Article suivant
0 commentaires

METTRE SON GRAIN DE SEL