HomeToposVins bio & co: c'est la foire!

Vins bio & co: c'est la foire!

Naturels, nature, biodynamie, biologiques… On est totalement perdu au rayon des vins “alternatifs”. On a donc demandé ses conseils à Antonin Iommi-Amunategui, auteur du blog No Wine is innocent.

Pourquoi boire des vins alternatifs (avec modération, of course!)? Parce que le vin “traditionnel” est bourré d'”intrants”, ces traitements pesticides et fongicides qui polluent la boisson et les sols. Deux chiffres pour illustrer cette réalité: la viticulture utilise 20% des “produits phytosanitaires” (les pesticides and co), mais ne représente pourtant que 3% de la surface agricole totale. Hum hum.

Bio, naturels, nature, biodynamie… C’est quoi la différence?
Ce qu’il faut retenir: 1. Les vins bio ont une charte officielle, gravée dans le marbre en 2012. Autrefois on disait “vin issu de raisins bio”, maintenant “vin bio” tout simplement. “En tout, une cinquantaine de produits sont autorisés en viticulture bio, pour clarifier, assainir, mais aussi aseptiser le goût du vin.” 2. dans les vins naturels, il n’y a aucun additif, “tout juste une pichenette de sulfites!” 3. Et dans les vins nature? “Rien de rien!” 4. Quant à la biodynamie, c’est une méthode de viticulture et de vinification attentive aux cycles de vivant, mais aussi aux phases de la lune etc… ça peut paraître un peu new age, “mais ça donne une intensité aromatique, une minéralité très intéressante… Les sensations sont plus intenses en bouche.” Ok, Antonin, ok, on ne vous contredira pas!

Alors on fait quoi?
Mieux vaut guetter les labels “Nature et Progrès” ou “Demeter” que les médailles sur les bouteilles, si on souhaite boire un vin pauvre en pesticides mais riche en goût. Antonin conseille de les acheter dans les caves à vin indépendantes et les bars à vin alternatifs plutôt que dans les supermarchés bio.

Une petite sélection de vignerons pour la route? La voici, subjective et naturelle, signée Antonin Iommi-Amunategui
• Jeff Coutelou, dans le Languedoc. Des vins à moins de 10 € chez les cavistes indépendants, http://mas-coutelou.vinsnaturels.fr/ ;
• Ivo Ferreira dans le Languedoc aussi, domaine de L’Escarpolette. Comptez 12, 13 € la bouteille ;
• Matthias et Camille Marquet, à Bergerac, domaine du Château Lestignac, http://chateaulestignac.weetoolbox.com/
• Pascal Simonutti, dans la Loire, qui produit un vin de Bagneul, On s’en bat les couilles (c’est son nom), rosé (12 €) ou rouge (à partir de 16 €) à retrouver comme plein d’autres sur http://www.vin-naturel.com/

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Les bénéfices
0 commentaires

Sorry, the comment form is closed at this time.